Besançon : Les stratégies de déconfinement

Des stratégies pour les masques, les écoles, et les aides

Besançon : Les stratégies de déconfinement

Le Maire de Besançon Jean-Louis Fousseret tenait ce mardi 5 mai une conférence de presse afin de répondre en détail sur les modalités de déconfinement qui seront présentées demain lors du conseil municipal . Des réponses précises sur trois sujets : les masques, les écoles, et les aides.

Concernant les masques tout d’abord, un million de masques chirurgicaux sont arrivés dans la Région, ainsi que 420 000 masques en tissus. Un cout total d’1,5 million d’euros pour le Grand Besançon Métropole qui permettra à chaque habitant d’obtenir deux masques gratuitement, indépendamment des ventes dans les pharmacies et bureaux de tabac. Des masques que conseille vivement de porter Monsieur le Maire mais qui ne seront pas rendus obligatoire par la Ville de Besançon comme l’ont tenté les villes de Nice ou Cannes (arrêté annulé par le tribunal administratif).

Pour la rentrée des classes, elle se voudra progressive. Yves-Michel Dahoui, élu en charge de l’éducation à Besançon, a indiqué qu’elle se ferait sous la forme d’une pré-rentrée les 11 et 12 mai, puis d’une rentrée le 18. Les élèves de grande section de maternelle, CP, et CM2, seront les seuls à reprendre avec une limite de 15 élèves par classe (10 pour les maternelles). Un choix avant tout pédagogique, ces trois classes étant considérées comme les plus importantes (passage à l’élémentaire, apprentissage des bases, et passage au collège). La restauration scolaire et le périscolaire reprendront également, mais dans des conditions particulières, en respectant les mesures de sécurité. Une rentrée spéciale qui servira de test pour celle de septembre, qui sauf miracle ne se passera pas dans les mêmes conditions que les autres années.

Jean-Louis Fousseret a également annoncé la mise en place de chèques de services pour les 1000 familles qui bénéficiaient d’une aide financière pour la cantine, et qui ne peuvent, à cause du confinement, continuer d’en bénéficier. Ces chèques, à hauteur de 100 euros par famille, ne seront évidemment utilisables que pour acheter des denrées alimentaires.

Des moyens exceptionnels vont donc être mis en place pour une situation qui ne l’est pas moins. Les dépenses de la Ville à cause du virus sont estimées à plus de trois millions d’euros déjà, et pourtant moindre par rapport au coût encore plus élevé pour l’agglomération.

Created : mardi 5 mai 2020 16:21 Categories : Economie | Actualités locales | Société | Social | Education | Santé | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Conseil municipal | coronavirus | covid-19 | déconfinement | Jean-Louis Fousseret | stratégies
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.