Confinement : L'extrême précarité de certains étudiants

« vous n’êtes pas seuls »

Confinement : L'extrême précarité de certains étudiants

La précarité chez les étudiants n’a pas attendu le coronavirus pour être d’actualité, mais ce sentiment se renforce durant cette période sanitaire délicate. 500 étudiants sont encore confinés à l’étroit dans leur logement étudiant. Certains ont également vu leurs revenus disparaître, ne pouvant plus travailler pendant cette période de confinement. Anthony Poulin, élu bisontin (EELV) et en charge de la vie étudiante à la ville de Besançon, constate « l’accélération de la précarité étudiante » causée par le confinement, et regrette le sentiment d’oubli que peut ressentir la jeunesse face aux premières mesures prises par le gouvernement.

Pour pallier à cette situation, plusieurs actions sont menées. La semaine dernière, des distributions de paniers-repas ont été mises en place par la BAF (Fédération des étudiants franc-comtois), avec le soutien de la Ville et du Grand Besançon. Près de 250 étudiants ont pu bénéficier de cette action solidaire. Le Crous a également mis en place un dispositif d’écoute et de soutien psychologique, pour aider de nombreux jeunes se sentant seuls pendant le confinement. En attendant, peut-être, davantage de mouvement de la part de l’État, Anthony Poulin l’assure, « tous les acteurs locaux sont mobilisés, vous n’êtes pas seuls ».

Interview de la rédaction
Created : mardi 21 avril 2020 11:05 Categories : Actualités locales | Société | Social | Santé | Jeunesse | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Anthony Poulin | BAF | confinement | crous | étudiants | précarité | Université de Franche Comté
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.