Besançon : Opération nettoyage du Doubs

Parmi la quinzaine de participants présents, des bénévoles et responsables du club, mais aussi des jeunes gens désireux de participer à cette démarche citoyenne et écologique.



Ce samedi, le mythique SNB, le Sport Nautique Bisontin, procède à une opération de nettoyage du Doubs, dans la Boucle bisontine. Equipés de bateaux et de combinaisons adéquates, les participants sont déterminés pour retirer de l’eau tous ces déchets qui polluent ce joyau naturel.

Parmi la quinzaine de participants présents, des bénévoles et responsables du club, mais aussi des jeunes gens désireux de participer à cette démarche citoyenne et écologique. Pour Thibaut, c’est une première. « Je ne connaissais pas du tout l’évènement. J’ai appris récemment son existence et j’ai tenu à y participer. Je trouvais intéressant de lier le sport et l’écologie » explique-t-il . Cet étudiant n’est pas un militant écologiste, mais il est convaincu de l’importance « de faire attention à la terre et de la préserver ». Maxime, jeune kayakiste du SNB, a également mis les gants. Il procède au déchargement de la première embarcation qui, partie de Port Joint, rallie, déjà très chargée, le pont Canot. « Il y a de la ferraille, des caddies, un vélo, plein de choses que les gens jettent » explique l’adolescent, très surpris par ce qui vient d’être repêché. Chaque déchet est trié et déposé dans une benne, mise à disposition par la ville de Besançon, qui sera ensuite conduite dans l’une des déchetteries de la ville.

Une fête de la rivière

Anne Vignot, la maire écologiste de Besançon, a fait le déplacement pour saluer l’initiative. Abdel Ghezali, son 1er adjoint, et Lorine Gagliolo, en charge de l’environnement à Grand Besançon Métropole, étaient également à ses côtés. Mme La Maire souhaite que d’autres initiatives identiques voient le jour. « On va monter en puissance sur la question du soin que l’on va apporter à cette rivière » explique-t-elle. L’idée de l’organisation « d’une fête de la rivière » est d’ores et déjà dans les cartons. « Nous avons la chance d’avoir une rivière à Besançon » ajoute Mme Vignot. « C’est un espace aquatique et biologique, qui apporte de la fraîcheur, et dont les abords concentrent une véritable biodiversité » conclut-elle.

Created : samedi 18 juillet 2020 10:58 Categories : Politique | Sport | Actualités locales | Environnement | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Environnement | Politique | Sport
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.