Municipales 2020 : Les jeux sont loin d’être faits

Plein Air fait le point.

Municipales 2020 : Les jeux sont loin d’être faits

J-5 avant le deuxième tour des élections municipales. Dans plusieurs villes de la région, l’issue du scrutin reste encore bien incertaine. Besançon ne déroge pas à la règle.

A Lons-le-Saunier aussi, la situation reste confuse et le successeur du député maire Jacques Pélissard est en ballotage. Certes favorable, mais, comme dans le sport, rien n’est gagné d’avance. Le 15 mars dernier, Christophe Blois, le candidat investi par la République en Marche, est parvenu à se hisser en tête avec 36,21 % des votes. Le divers gauche Jean-Yves Ravier se classe en deuxième position, avec 29,98% des voix. John Huet (divers centre) apparaît en troisième position (21%). Le retour de l’ancien président socialiste du conseil départemental du Jura n’a pas suscité l’enthousiasme des électeurs. Christophe Perny, qui avait maintenu sa candidature, après avoir été évincé par la République en Marche, n’a recueilli que 7,65% des suffrages. Dans la capitale jurassienne, en pleine crise du coronavirus, seuls 43,16% des électeurs se sont déplacés dans les bureaux lors du 1er tour.

Dans un climat délétère, Salins-les-Bains verra s’affronter trois candidats également. Avec 82 voix de différence, Gilles Beder, le maire divers droite sortant, arrive en deuxième position avec un score de 35,24%. C’est Michel Cetre qui s’est hissé à la première place avec 43,20% des voix. Michel Bugada est troisième avec 21,55% des suffrages. Dans la cité thermale, le taux de participation du 1er tour s’élève à 56,08%.

Pas vraiment de surprise à Saint-Claude, si ce n’est la présence d’un troisième candidat, le divers gauche Frédéric Poncet au second tour ce dimanche. Les San-claudiens devront donc départager trois candidats : Le maire sortant Jean-Louis Millet (37,76%), son rival de toujours le divers gauche Francis Lahaut ( 25,9%) et donc Frédéric Poncet, que les électeurs ont porté en deuxième position (36,33%). Cette division à gauche profitera-t-elle à Jean-Louis Millet ? En maintenant sa candidature, Francis Lahaut n’empêche-t-il pas sa formation politique d’accéder aux responsabilités ?

Enfin, Rappelons que dans plusieurs villes de la région, les électeurs ont majoritairement renouvelé leur confiance aux édiles sortants dès le 1er tour. C’est le cas par exemple à Pontarlier pour Patrick Genre (59,33% des voix) et à Montbéliard pour Marie-Noëlle Biguinet (54,52%). A Belfort, le Républicain Damien Meslot devrait, sauf énorme surprise, conserver son écharpe. Avec 48% des suffrages, il a manqué de peu sa réélection le 15 mars dernier.

Created : mercredi 24 juin 2020 10:12 Categories : Politique | Actualités locales | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : municipales 2020 | Politique
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.