Politique. Quand la campagne des élections municipales devient nauséabonde à Besançon

En 1965, Martin Luther King avait posé un genou à terre lors d’une des marches pour le droit de vote.

Politique. Quand la campagne des élections municipales  devient nauséabonde à Besançon
Martin Luther King

Jean-Philippe Allenbach s’est tristement illustré en affichant à l’entrée de son local de campagne au centre-ville une photo d’Anne Vignot, comparant le genou posé à terre de la candidate, lors d’une manifestation contre le racisme à un symbole vichyste. La liste de Mme Vignot « condamne fermement cette comparaison diffamatoire et demande le retrait de cette affiche ».

Il est rappelé, qu’en 1965, Martin Luther King avait posé un genou à terre lors d’une des marches pour le droit de vote. Ce geste est par la suite devenu un symbole de la non-violence. Anne Vignot demande à Ludovic Fagaut, soutenu par Mr Allenbach, de condamner cette comparaison.

Created : vendredi 19 juin 2020 19:19 Categories : Politique | Actualités locales | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : municipale 2020 | Politique
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.