RN57 : le projet présenté aux conseillers communautaires

C'est un projet qui a énormément évolué depuis 2017

RN57 : le projet présenté aux conseillers communautaires

Hier soir, les conseillers communautaires du Grand Besançon Métropole se sont rassemblés au Kuursal de Besançon pour travailler sur le sujet de la RN57. Une réunion d'informations proposée par Yves Guyen, maire d'Ecole-Valentin, et acceptée par Anne Vignot, présidente de l'agglomération.

Le débat déchaine les passions depuis plusieurs mois maintenant, mais qu'en est-il réellement ? C'est la question à laquelle Yves Guyen a souhaité répondre en proposant une réunion aux conseillers communautaires. Le but ? Faire intervenir plusieurs acteurs du projet RN57 dont la DREAL, afin dans un souci de transparence, de transmettre l'ensemble des informations sur le sujet aux élus : « Très souvent, les dossiers sont traités en commission. Il n'y a donc que les commissaires de ces commissions qui connaissent les détails du sujet. Ici, il nous a semblé important que chacun puisse avoir les informations factuelles directement données par les experts », nous explique Anne Vignot. Même son de cloche pour Yves Guyen : « L'idée, c'était de présenter le contexte des mobilités du Grand Besançon à tout le monde, ainsi que ses perspectives d'évolution ».

Anne Vignot plutôt défavorable au projet dans son état actuel

Depuis son arrivée à la tête de la cité comtoise, la maire est vivement critiquée par les oppositions sur ce sujet, tant sur sa position politique plutôt défavorable au projet, que sur la forme jugée pas assez claire. Une position clivante qui s'explique par un nombre important de variables qui constituent ce projet, que la maire souhaite étudier pleinement. Pour autant, plusieurs points de ce projet dérangent d'ores-et-déjà l'édile : « C'est un axe routier qui va impacter très lourdement l'urbanisme local, en touchant par exemple une vallée agricole. Est-ce que ça vaut le coup de marquer à ce point le territoire avec autant de moyens si des solutions alternatives existent ? Ne doit-on pas aller plus loin sur le cyclable, le co-voiturage, les transports en commun, ou encore la désynchronisation ? Nous voulons aussi éviter que ce projet créé une fracture entre Planoise et la Ville avec des murs. Ce serait extrêmement violent ».

Des efforts effectués depuis 2017

Si le projet ne satisfait pas encore la présidente du Grand Besançon Métropole, les discussions et les débats font avancer le projet. Plusieurs changements ont déjà été apportés depuis la genèse du projet : « Il faut prendre en compte plusieurs choses pour réaliser ce projet de RN57. C'est un projet qui a énormément évolué depuis 2017. Il y a la contrainte des terres agricoles, il y a eu un resserrement des emprises, il y a eu une petite prise en compte de la faune, des transports à mode doux. Toutes ces choses là ont été améliorées mais peuvent encore l'être par la suite », explique Yves Guyen

Created : mercredi 5 mai 2021 17:54 Categories : Transports | Actualités locales | Environnement | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Besançon | Grand Besancon Métropole | RN57
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.