Stop aux dépôts de déchets, les "Sentinelles de la Nature" vous surveillent

"Les dépôts de déchets, ou le brûlage de ces derniers, représentent la majeure des alertes avec 73% des signalements de l'année"

Stop aux dépôts de déchets, les

Depuis 2018, il existe en Bourgogne-Franche-Comté une plateforme permettant à chacun de signaler les atteintes à l’environnement dont il est témoin. Elle s’appelle « Sentinelles de la Nature » et se décline sous la forme d’une application et d’un site internet dont le principe est simple : prendre une photo en décrivant l’atteinte à l’environnement constatée. Les informations remontent ensuite jusqu’aux personnes compétentes qui décideront de la manière dont elles sont traitées.

 

Une plateforme facile à prendre en main

Cette plateforme vient compléter le dispositif déjà existant « Cartes Vertes », qui vise à mettre en évidence les points favorables à l’environnement. Que ce soit en termes d’initiatives ou d’acteurs locaux qui contribuent à améliorer la biodiversité, la santé et le bien-vivre. La plateforme « Sentinelles de la Nature » est accessible en téléchargeant l’application via son smartphone ou directement sur le site internet. Le fonctionnement est simple, il suffit de prendre une photo, de décrire l’atteinte à l’environnement constatée en remplissant un court questionnaire, pour que ces informations soient centralisées à l’échelle régionale. Un modérateur va ensuite enquêter sur l’affaire en mesurant l’impact et la réalité du signalement. En fonction de ces critères, il sollicitera alors les élus locaux, les services de l'État ou interviendra directement auprès des personnes concernées, afin de dénouer la situation et de sensibiliser à l’impact de ces atteintes à l’environnement.

Des nouveaux élus responsables

« Ce sont des outils participatifs, où chacun peut s’associer. Et selon les régions, cela varie. En Bourgogne-Franche-Comté nous sommes quelques dizaines, et nous sommes assez peu mobilisés en termes de communication sur ce sujet » souligne Pascal Blain. Mais ce n’est pas le cas pour toutes les régions. Certains territoires sont même très bien organisés depuis deux ans, et collectent plusieurs centaines de signalements chaque année. « Notez bien que les élus sont aux premières lignes dans ces questions d’atteintes à l’environnement et donc c’est vers eux qu’on va se retourner ». Pascal Blain indique ensuite que les édiles récemment élus en juin dernier, les femmes en particulier, sont très sensibles à ces questions-là, en bousculant les habitudes de « laisser faire ». Le référent régional de « Sentinelles de la Nature » explique qu’aujourd’hui il y a une véritable volonté de rechercher les responsables, de les sensibiliser, de les amener à remettre les lieux en état, quitte à aller en justice s’il le faut. 

 

Pascal Blain, représentant de France Nature Environnement et référent régional de la plateforme
Created : lundi 15 mars 2021 11:52 Categories : Actualités locales | Société | Environnement | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : abandon | Besançon | déchets | Environnement | Région Bourgogne Franche-Comté
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.