Éco-quartier des Vaites : Le GEEC rend son rapport !

Vincent Bichet, Hervé Richard, Michel Magny, Anthony Poulin, et Anne Vignot étaient présents à l'Hôtel de Ville



Anne Vignot avait promis lors de son élection la mise en place d’un GEEC (Groupe d’Études de l’Environnement et du Climat)  scientifique relatif à la construction d’un éco-quartier aux Vaites. Ce matin, des membres de ce GEEC, accompagnés de la maire de Besançon, ont rendu leur rapport public lors d’une conférence de presse organisée à l’Hôtel de Ville.

Questionnée sur la thématique des Vaites lors de sa campagne électorale, puis suite à sa nomination en tant que maire de Besançon, Anne Vignot avait à maintes reprises affirmé son souhait de constituer un GEEC scientifique. Une constitution voulue afin d’avoir un avis d’experts, extérieur à toute considération politique et à tout militantisme. Après plusieurs mois de travail, le GEEC composé par Hervé Richard, directeur de recherche en paléoécologie, a rendu son verdict. Sur plusieurs points, le comité d’experts émet des doutes quant à la faisabilité de certains éléments du projet, et préconise une conservation partielle du site.

Écologie

Michel Magny, directeur de recherche en paléoclimatologie et membre du GEEC, est revenu sur les problématiques liées à l’écologie. Selon le comité d’experts, la partie nord du site, qui contient plusieurs zones humides, doit être conservée. Les 23 hectares de verdure ont un rôle essentiel d’îlots de fraîcheur, absolument nécessaires dans la problématique actuelle de réchauffement climatique. Aux Vaites, l’îlot de fraîcheur permettrait de baisser de 4 degrés la température atmosphérique, et éviterait par exemple la mise en place de systèmes de climatisation très polluants. Le GEEC recommande également une nouvelle expertise en prenant en compte l’observation du sol.

Gestion des eaux

Vincent Bichet, maître de conférences et spécialiste géologie-hydrogéologie, a lui fait part des problèmes liés à la gestion des eaux. Aux Vaites, le quartier labelisé « éco-quartier », doit restituer l’eau de pluie au sol. Une filtration qui pose deux problèmes majeurs : tout d’abord, les études menées démontrent que la roche qui soutient le vallon des Vaites est très peu perméable. Les études montrent également que le quartier des Vaites serait un lieu à risque en termes d’inondations. Le GEEC préconise donc une révision complète du système d’évacuation afin de garantir la sécurité des habitants et la viabilité du quartier.

Des incertitudes

D’autres éléments ont suscité le questionnement du comité d’experts. Concernant le passage du tramway, le GEEC confirme qu’il est bien évidemment un atout, mais que rien ne permet d’affirmer qu’il permettra de re-dynamiser le centre-ville. Il pourrait servir aux habitants du quartier à se rendre de l’autre côté, dans la zone commerciale de Chalezeule. Présenté comme un éco-quartier permettant de limiter l’exode vers les petites communes du Grand Besançon, le quartier des Vaites serait davantage propice aux habitants proches souhaitant un meilleur logement, et aux retraités souhaitant se rapprocher des structures médicales, qu’aux actifs souhaitant une maison ou un jardin en s’éloignant de la ville.

Après les scientifiques, les citoyens ?

Commandé par la Ville, ce rapport du GEEC permettra aux élus de réviser les points imparfaits pour avancer dans la construction du projet. Le prochain rapport devrait être celui d’une convention citoyenne, également voulue par la maire de Besançon Anne Vignot. Cette assemblée citoyenne de 50 personnes sera tirée au sort et permettra d'avoir un nouvel avis sur le sujet, en plus des avis politiques d’élus, et des avis scientifiques du GEEC.

Created : vendredi 12 mars 2021 17:54 Categories : Actualités locales | Environnement | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Anne Vignot | Anthony Poulin | Besançon | éco-quartier | GEEC | jardin des vaites
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.