Delphine Batho/chaufferie de Planoise : “une belle réalisation exemplaire”

Created lundi 10 juin 2013 18:49
© © A. Alfaro

Ce lundi 10 juin, la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, Delphine Batho, est venue en visite officielle à Besançon. Elle a participé à la pose de la première pierre de la chaufferie mixte bois/gaz de Planoise en compagnie de Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, Eric Alauzet, député EELV, Barbara Romagnan, députée PS, Marie-Guite Dufay, présidente de la région Franche-Comté et de Stéphane Fratacci, préfet du Doubs et de la Franche-Comté.

Une fois de plus, Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon ne cache pas sa fierté quant à l’investissement de Besançon dans les énergies renouvelables. “Cette culture de l’environnement est bien réelle ici et nous sommes bons élèves en la matière” a-t-il déclaré devant la ministre de l’écologie.

Cette nouvelle chaufferie vient renforcer les moyens de production de chaleur de la chaufferie urbaine existante suite à l’augmentation des besoins et au démantèlement de la cogénération. L’installation d’une nouvelle production de bois de 16 MW en complément de celle existante de 6 MW contribue à la réalisation des objectifs fixés dans le “Plan Bois-Energie” adopté par la Ville : le taux d’utilisation de la chaleur renouvelable sur le territoire de Besançon passera de 7 à 11%. Delphine Batho qualifie le projet de “belle réalisation exemplaire”.

20 millions d’euros d’investissement, aucun impact sur la facture de l’habitant

Le financement est apporté conjointement par le budget annexe chauffage urbain de la Ville de Besançon (15 305 034 €), l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ou ADEME) (2 689 966 €) et le Conseil Général du Doubs (200 000 €).

La Ville de Besançon insiste sur le fait que d’un point de vue économique, sur la base du prix de l’énergie au 31 janvier 2012, ce nouvel outil n’aura pas d’impact sur la facture de l’abonné. Il permettrait de consolider l’application de la TVA sur la part énergie à 5,5% (5% en 2014). Il devrait également modérer l’impact des augmentations du prix des énergies. Delphine Batho parle d’”un chantier et levier économique” et a déclaré que “c’est en investissant dans ce type d’énergie qu’on va pouvoir soulager le porte-monnaie des ménages”.

La ministre avait commencé sa journée bisontine en visitant l’association européenne des autorités locales en transition énergétique, Energy Cities, puis la Cité des Arts et de la Culture (qui a obtenu le label BBC Effinergie et la certification HQE). En fin de matinée, Delphine Batho a rencontré “les pionniers ordinaires” de la transition énergétique en Franche-Comté. Pour terminer sa visite à Besançon, la ministre de l’écologie a visité un appartement de la résidence rénovée par la SAIMEB qui a réalisé la réhabilitation de 86 logements au coeur du quartier Les Epoisses à Planoise. Ce projet pilote vise l'obtention du label BBC Effinergie.

Categories : Actualités Favoris : Ajouter aux favoris
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.