Morteau : L’histoire des conscrits depuis 1890 racontée par Martial (avec reportage)

Created vendredi 31 mai 2013 11:42
© © Plein Air / Jérôme Bolard

Martial Bournel Bosson, un jeune mortuacien de 20 ans, passionné par l’histoire locale de sa ville, vient de réaliser  un très bel ouvrage sur l’histoire des conscrits à Morteau (1890 - 2013). Un retour sur plus d’un siècle de traditions locales

« J’ai remarqué que j’avais beaucoup de photos. Dès mon plus jeune âge, mon papa m’emmenait voir ces rassemblements. C’est une tradition qui est chère à ma famille. J’ai décidé de regrouper tout ça dans un livre » explique Martial. Et de compléter « Tout ça est parti d’une envie de partager ma passion des conscrits ». Pour l’aider dans ses travaux de recherche et d’écriture, en plus de sa riche documentation personnelle, l’étudiant a fait appel à de nombreux autres conscrits et notamment au plus connu d’entre eux, Jacques Vuillemez dit Goumi. 

En réalisant cet ouvrage, Martial Bournel Bousson met un terme à 25 ans de projets avortés. Effectivement, nombreux sont ses prédécesseurs qui se sont lancés dans cette aventure littéraire, mais qui se sont cassés les dents. Aujourd’hui, cette envie commune est devenue réalité. Néanmoins, le jeune homme le consent,  ce travail a représenté de nombreuses heures d’investissement. « J’ai travaillé dessus pendant trois ans, presque tous les week-ends » précise t’il.  Au cours d’une centaine de pages, le lecteur pourra retrouver 150  photographies d’archives, de la construction des bonhommes à leur embrasement le jour du défilé, des anecdotes et des rappels historiques. « La première classe que nous avons retrouvée remonte à 1896. Les images du premier bonhomme sont celles de l’année 1930 ». A cette époque, Maurice Chevallier ou Benito Mussolini étaient représentés. Preuve de la qualité des recherches menées par le jeune écrivain, « le bonhomme de 1969, qui n’avait pas pu être immortalisé , car le photographe avait oublié de mettre une pellicule dans son appareil, figure dans le livre». Il est fort à parier que cet ouvrage trouvera très rapidement son public. Nombreux sont ceux qui attendent avec impatience sa sortie. Martial espère également que son initiative relancera cette tradition, qui a un peu perdu de son intérêt, auprès des nouvelles générations. 

Pour financer l’impression du livre,  une souscription a été lancée. Les personnes, qui ont envie de participer à cette action, peuvent se faire connaître en se rendant sur la page Facebook ( livre conscrits de Morteau) ou en contactant Martial Bournel Bosson à l’adresse suivante : martial.bb@hotmail.fr 


Categories : Actualités Favoris : Ajouter aux favoris
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.