Besançon/Culture : Emergences, un coup de projecteur sur les artistes

Created mardi 28 mai 2013 19:31

Ce mardi 28 mai, Jean-Louis Fousseret, Maire de Besançon, Yves-Michel Dahoui, adjoint au Maire chargé de la culture et Franck Monneur, Conseiller Municipal Délégué à la Jeune Création ont présenté la 6ème édition du dispositif Emergences dans les bâtiments de La Friche à Besançon. Cette année, Emergences se déroulera du mardi 4 au vendredi 7 juin  à Besançon. 4 jours,  4 lieux, 4 spectacles, 4 compagnies dévoileront 3 arts : le théàtre, la danse et la musique . La Ville de Besançon, en lien avec les structures culturelles du spectacle vivant, défriche la création contemporaine. S’ajoutent à ces découvertes, un concert chaque soir dans 4 bars différents pendant ces 4 soirées.

L’objectif du dispositif Emergences est de permettre à de jeunes artistes de s’exprimer dans des lieux prestigieux auxquels ils n’auraient pas accès habituellement, afin qu’ils puissent se montrer au monde culturel, au public. “Je pense que Besançon est une pépinière de talents, le terreau y est certainement fertile pour faire pousser toutes ces jeunes pousses” selon Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon.

Les 4 compagnies participantes (Vivre dans le feu, Le Toucanlouche, 1 des Si et Twam Production) à cette 6ème édition rassemblent des artistes trentenaires, une génération qui se trouve dans un même temps de bascule, privilégiant une approche pluridisciplinaire de leur travail, tous engagés à convoquer l’imaginaire du public.

Féminité (ou féminisme), voyage (ou fuite), réel (ou virtuel)… Les certitudes des spectateurs risquent d’être ébranlées, les mises en scène joueront sur une infinité de matières pour provoquer l’illusion et faire sortir le spectateur de leurs references habituelles.

Un véritable coup de projecteur…

Pour Natacha Dubois, metteur en scène du spectacle “Na! ” et Laetitia Poulaillon, une des quatre comédiennes de “Na !” qui participeront au dispositif Emergences, c’est un veritable coup de projecteur, une ouverture sur la professionnalisation et la concrétisation de leurs projets : “pour les jeunes compagnies comme la nôtre, il est difficile d’exister, de jouer dans des lieux où les professionnels vont se déplacer en ayant confiance (…) Ca donne une plus value, ça rassure les professionnels. Ca nous permet de les rencontrer et de nouer des liens avec ceux qui sont intéressés par notre travail. On se retrouve à avoir un discours commun, on peut commencer à dialoguer sur des projets futurs et sur la diffusion des spectacles qui existent déjà”.

Emergences est également un soutien pour ces deux artistes : “il y a une aide financière avec ce festival, il y aussi un accompagnement d’aide pour structurer la diffusion des spectacles, pour que tout ça puisse se faire dans de bonnes conditions”.

Programme

“L’ailleurs, peut-être premier tableau” est le premier spectacle d’Emergences de la compagnie Vivre dans le feu. Il se déroulera mardi 4 juin à 20h30 et mercredi 5 juin à 18h30 au Petit théâtre de la Bouloie.

Le trio musical PIRA.TS (se prononce “piraté”) jouera mercredi 5 juin à 20h30 à La Rodia. Les 3 musiciens mélangent beatbox, rap et flute traversière. Une rencontre au Carrefour des esthétiques hip hop et chanson populaire.

Le Centre Dramatique National de Besançon accueillera jeudi 6 juin à 20h30 et vendredi 7 juin à 18h30 la compagnie Le Toucanlouche avec “Na ! Qu’est qu’une femme ? Petite conférence théâtrale”. “Na !” est le premier volet d’un dyptique autour d’une réécriture de Nana d’Emile Zola. Le spectacle revisite l’histoire des femmes, pour finalement parler de l’histoire de l’homme et des possibilités de vivre ensemble.

Enfin, la soirée de clôture d’Emergences se déroulera vendredi 7 juin à 20H30, à l’Espace-Scène Nationale de Besançon, avec le spectacle de la compagnie 1 des Si “2#Damon”. Il proposera, sur scène, un danseur rejoint par son clone. Un clone qui pourrait évoquer la solitude et les démons qui lui sont liées. Peut-être un reflet des questionnements et du sentiment de toute une génération…

4 concerts, 4 bars, 4 jours

Chaque spectacle sera suivi d’un concert gratuit dans un bar de Besançon, restant dans l’idée de découvrir de nouveaux talents régionaux. La programmation a été confiée à des associations de musiques actuelles du territoire telles que Le Bastion, Mighty Worm, Uppertone et No Fate. Le Consortium, collectif d’associations bisontines, joue également un rôle d’interface au sein du dispositive Emergences. L’occasion pour ces structures de promouvoir de jeunes artistes dans diverses esthétiques musicales.

Mardi 4 juin à 22h00, Cotton Claw (electro-beat making) jouera dans la cave des Passagers du Zinc.

Mercredi 5 juin à 22h00, le Bars de l’U accueillera Kromi + Rise & Shine Band (reggae).

Kalarash jouera ses morceaux klezmer/acoustique/folk au bar le Carpe Diem jeudi 6 juin à 22h00.

Les dernières notes seront jouées par le groupe Graffen qui évolue dans un style plutôt stoner metal rock, au bar Les Arcades à 22h00.

Le dispositif Emergences a permis de faire découvrir au grand public des artistes comme Isabelle Druet, qui, en 2010, a été recompensée aux Victoires de la Musique dans la catégorie de chant lyrique.

Jean Louis Fousseret, Maire de Besançon et Laetitia, une jeune comédienne
Categories : Actualités Favoris : Ajouter aux favoris
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.