AVC : grâce à la télémédecine, la Guyane bénéficie depuis 4 ans de l’expertise bisontine

Ces outils de télémédecine sont déployés depuis 2001 dans les différents établissements de Franche-Comté.

AVC : grâce à la télémédecine, la Guyane bénéficie depuis 4 ans de l’expertise bisontine

Depuis quatre ans, la Guyane bénéficie de l'expertise bisontine, grâce à la télémédecine, dans la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux. L'AVC est la troisième cause de mortalité en France, la première en Guyane. Le taux de mortalité par AVC des moins de 65 ans y est trois fois plus important qu'en France métropolitaine. Parallèlement, ce département souffre depuis plusieurs années d'une carence de neurologues sur l'ensemble de son territoire.

Ainsi, les urgentistes des trois hôpitaux prenant en charge les victimes d'AVC bénéficient ainsi 24h sur 24 des avis spécialisés des neurologues du CHU de Besançon. Les diagnostics concernent majoritairement des AVC (66%) mais il peut aussi s'agir d'autres pathologies telles que l'épilepsie, l'hémorragie méningée, la tumeur, la migraine... Précisons que ces outils de télémédecine sont déployés depuis 2001 dans les différents établissements de Franche-Comté.

Created : mardi 11 mai 2021 07:22 Categories : Actualités locales | Santé | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : santé
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.