Besançon : les étudiants en régie du spectacle organisent un festival sans public à La Rodia

Quatre groupes étaient à l’honneur : Elwood, Sioul, Rose Machette et Min-Deed.

Besançon : les étudiants en régie du spectacle organisent un festival sans public à La Rodia

Dans le cadre de leur formation en DNMADE régie du spectacle, des étudiants du lycée Pasteur ont organisé dans des conditions réelles un petit festival ce vendredi 7 mai.

Les spectacles sont limités voire inexistants depuis un an. Malgré les difficultés liées au contexte sanitaire, les étudiants en régie du spectacle enchaînent la mise en pratique des connaissances et compétences acquises dans leur formation. Ainsi, ces élèves en deuxième et troisième année de DNMADE à Besançon se sont donné rendez-vous dans la salle de musiques actuelles La Rodia. L’objectif : organiser un festival, de l’accueil des groupes à la gestion technique de leur concert. Quatre groupes étaient à l’honneur : Elwood, Sioul, Rose Machette et Min-Deed.

Un bel exercice de mise en pratique

« On a la chance de pouvoir travailler sur beaucoup de projets, et donc d’avoir une réelle immersion dans la vie active » explique Chris Masclef, étudiant en troisième année régie du spectacle option lumière. Sa formation étant très axée sur la technique, Chris a pu développer ses compétences avec de nombreux exercices de mise en pratique, comme celui organisé à La Rodia ce vendredi. Pendant cette journée, la quinzaine d’étudiants devra gérer le son des groupes et la lumière de la scène. Ils ont aussi assuré la programmation, la régie, le planning et le bon respect du protocole sanitaire.

Un festival sans public

« Il fallait faire en sorte que tout le monde soit formé aux normes Covid-19, autant en préparation que sur place » précise Simon Nicolas, responsable de la communication à La Rodia. Les restrictions sanitaires ont d’ailleurs contraint les jeunes organisateurs à ne pas accueillir de public. Il a aussi fallu à La Rodia se procurer les autorisations pour l’accueil d’étudiants et l’organisation d’un tel évènement. « On a travaillé pendant trois mois avec les services de la préfecture et de l’ARS pour essayer de trouver un consensus, et que les étudiants puissent valider leur diplôme » rappelle Simon Nicolas.

Chris Masclef, étudiant et Simon Nicolas, responsable communication à La Rodia
Created : vendredi 7 mai 2021 16:32 Categories : Culture | Actualités locales | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : étudiants | Festival | La rodia
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.