Agriculture : « Pour que le couvre-feu ne pénalise pas la vente directe »

La Confédération s’est empressée d’alerter le ministère de l’agriculture et de l’alimentation

Agriculture : « Pour que le couvre-feu ne pénalise pas la vente directe »

La Confédération paysanne du Doubs et du Territoire-de-Belfort demande à ce que « le couvre-feu ne pénalise pas la vente directe ». Selon le collectif, la mise en place d’un couvre-feu dès 18h par le gouvernement a mis en difficulté certains circuits alimentaires de vente directe, comme les retraits de paniers et les marchés paysans du soir.

La Confédération s’est empressée d’alerter le ministère de l’agriculture et de l’alimentation pour demander que soit ajoutée aux motifs de dérogations au couvre-feu, la possibilité de se rendre sur le lieu de distribution des produits, qu’il s’agisse d’une AMAP ou de tout autres lieux de vente directe de produits alimentaires sur les marchés du soir. Une réunion doit se tenir ce mercredi sur ce point, en visio-conférence, avec les acteurs et les autorités concernés.

Created : mardi 19 janvier 2021 11:44 Categories : Actualités locales | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : agriculture
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.