Besançon : Selon les étudiants, la filière Information-Communication menacée

"Les étudiants de la filière Information Communication se mobilisent face aux décisions de la présidence de l’Université"

Besançon : Selon les étudiants, la filière Information-Communication menacée

Les étudiants de la filière « Info-Com » grondent. A Besançon, les élèves se mobilisent face aux décisions de la présidence de l’université qu’ils déplorent. Ils dénoncent le manque de moyens, les classes surchargées, l’enseignement dégradé du fait du manque d’enseignants. Les étudiants se disent inquiets pour leur filière très convoitée, et demandent à rencontrer la présidente de l’université, afin de trouver des solutions.

Des conditions de travail difficiles

« Pour parler de mon expérience professionnelle, il y a un TD dans lequel on était 35. Et à la rentrée on s’est retrouvé avec plus de 10 élèves qui ne pouvaient pas rentrer dans les salles. On a été obligé de faire des cours chez nous pour pallier ce problème », évoque Julie Langlois, étudiante en 3ème année de licence Information-Communication. Des classes surchargées, des moyens matériels insuffisants, une dégradation nette des conditions de travail, et pourtant, des postes de professeurs qui ne sont pas renouvelés. « Il y a un réel manque d’enseignants. Cela nuit beaucoup aux enseignements, c’est assez compliqué » souligne l’étudiante.

La présidente de l’université sollicitée

Les étudiants se sont adressés à la présidente de l’université par le biais d’un courrier, pour lui exposer les faits, et dans l’optique d’éclairer cette situation, qui est actuellement désolante pour les élèves d’info-com. « Pour l’instant, on n’a pas eu de retour de la part de la présidente de l’université ni de la hiérarchie » annonce Julie Langlois. « Cependant, la lettre a été envoyée assez récemment » précise-t-elle. Cette situation est tout à fait dommageable, étant donné que la filière Info-Com attire un bon nombre d’étudiants chaque année. Sur 1000 demandes, seuls 90 élèves ont pu entrer en première année à la rentrée au mois de septembre. « On est tous inquiets pour notre future formation » regrette Julie Langlois. 


Created : vendredi 18 décembre 2020 12:48 Categories : Société | Education | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Besançon | Université | Université de Franche Comté
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.