Pontarlier : Les jeunes de la Maison d’Enfants André Marguet dans des locaux complètement rénovés

Les jeunes sont ravis de pouvoir vivre dans ce nouvel espace rénové.

Pontarlier : Les jeunes de la Maison d’Enfants André Marguet dans des locaux complètement rénovés

C’est un beau projet qui vient de voir le jour à la Maison d’Enfants à Caractère Social (MECS) André Marguet à Pontarlier. Après deux mois de travaux, la structure d’accueil pontissalienne a fait peau neuve. Pour mener à bien ce chantier, l’Association d’Hygiène Sociale de Franche-Comté (AHS-FC) a fait appel à EPPI, une entreprise d’insertion. Deux structures qui partagent des valeurs communes autour de l’accompagnement d’enfants et d’adultes en difficulté sociale.

Comme l’a expliqué Mr de Moustier, le Président de l’AHS-FC, au-delà de l’esthétisme de l’endroit, ce projet a permis « de donner une nouvelle énergie » au centre d’accueil pontissalien et « un grand coup de jeune à toute la maison ». « Il nous faut avoir une infrastructure de bâtiment la plus qualitative possible pour montrer que le beau existe et pour permettre aux jeunes de vivre dans un endroit propre, digne et qui donne envie de respecter ce qui est beau » explique le responsable. Sur le plan humain, ce chantier a offert du travail et de la reconnaissance à six salariés en parcours d’insertion dans l’entreprise EPPI et à une autre personne en parcours d’insertion au sein de la structure Haut-Services. Deux encadrants techniques ont assuré le suivi des opérations. « Ce chantier est une réussite.  Le travail réalisé est de grande qualité» explique Mr Duquet, conducteur de travaux à EPPI. Autre succès et pas des moindres. Cette collaboration a permis à l’un des ouvriers en insertion de trouver un emploi de surveillant de nuit au sein de l’Association d’Hygiène Sociale de Franche-Comté. « Une finalité essentielle pour une entreprise d’insertion » conclut Mr Duquet.

La Maison d’Enfants à Caractère Social (MECS) André Marguet

Actuellement, la structure accompagne une trentaine d’enfants et d’adolescents, âgés entre 6 et 18 ans, placés par la justice. Alors que les plus jeunes sont accueillis en internat, leurs aînés vivent en appartement, sous la responsabilité d’un groupe d’éducateurs. « L’objectif est de permettre à ces futurs majeurs de s’insérer progressivement dans la société » explique Mr De Moustier. La Maison d’Enfants André Marguet, implantée rue Jeanne d’Arc, au centre-ville de Pontarlier, est un lieu éducatif, d’hébergement et de sociabilisation. « Il permet aux jeunes d’être protégés, sécurisés et de suivre une vie normale, en allant à l’école, en suivant une formation, … » ajoute le directeur de l’association. Une équipe d’adultes bienveillants, composée notamment d’éducateurs et de moniteurs, se relaient jour et nuit à leur côté.

Le reportage de la rédaction
Created : vendredi 27 février 2015 18:33 Categories : Actualités locales | Social | Jeunesse | A la une | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Jeunesse | social
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.