Pontarlier : 1200 lycéens à la recherche d'un avenir

Les jeunes en sont conscients. Ce moment consacré à leur orientation est très important.

Pontarlier : 1200 lycéens à la recherche d'un avenir

La confirmation des choix d’orientation approchent à grands pas. Le 20 janvier prochain, les élèves de terminale devront faire connaître leurs vœux pour la poursuite de leurs études. Un moment pas toujours facile à appréhender. D’où l’importance de le préparer suffisamment tôt .

Ce jeudi, le CIO du Haut-Doubs organisait son traditionnel, et très attendu, forum des formations du supérieur « Sup’Info ». Tout au long de cette journée, 1200 lycéens de 1ère et de terminale, issus de l’enseignement général, technique et professionnel, scolarisés dans le Haut-Doubs, ont été accueillis par les établissements scolaires et centres de formation invités. Répartis en pôles dans les différents bâtiments et salles de classe du lycée professionnel Toussaint Louverture, les intervenants ont présenté leurs formations respectives et répondre aux nombreuses interrogations des adolescents. Ainsi, les domaines de la défense, de l’industrie, du bâtiment et des travaux publics, du commerce et des services, de la communication, du tourisme, de la santé, du social, de l’agriculture, de l’environnement, des sciences, de l’hôtellerie, de la restauration et des arts étaient représentés. On notera également la participation de l’université de Franche-Comté et des écoles d’ingénieur.

« Un choix important pour plus tard »

Les jeunes en sont conscients. Ce moment consacré à leur orientation est très important. « On peut toujours se réorienter mais cela reste quand même un choix déterminant pour plus tard » explique Maelle, élève en bac professionnel au lycée agricole de Levier. Soltane n’est pas encore complètement sûr de son choix. Cette indécision ne le rend pas complètement serein. « C’est un exercice compliqué surtout quand on ne sait pas vraiment ce que l’on veut faire » commente le jeune garçon. « Il faut bien se renseigner pour ne pas se tromper et prendre des information auprès de plusieurs établissements » ajoute-t-il. Si certains jeunes optent pour des études longues, d’autres privilégient l’alternance. Ainsi, Nourha et Enzo, élèves de 1ère au Lycée Xavier Marmier de Pontarlier, ont pris des contacts dans ce sens. « Nous voulons être considérés comme des salariés, percevoir un salaire et gagner en autonomie dans notre vie de tous les jours » expliquent les deux lycéens. Frédérique Léger Julien, la directrice du CIO du Haut-Doubs tient également à dédramatiser. « Il faut rassurer les jeunes et les familles. Il existe de plus en plus de passerelles entre les formations. Aujourd’hui, après une année à l’université, des étudiants se réorientent vers un BTS. C’est possible. Il est également bon de souligner que l’on fait de moins en moins le même métier toute sa vie. C’est bien d’avoir une première formation mais on s’aperçoit que 40% des personnes exercent le métier pour lequel elles sont formées ». Que les futurs étudiants se rassurent. S’ils n’ont pas encore complètement trouvé leur voie, d’autres initiatives, comme les journées portes ouvertes dans les établissements scolaires, se tiendront dans les prochaines semaines.

Le reportage de la rédaction
Created : jeudi 15 janvier 2015 15:01 Categories : Actualités locales | Jeunesse | A la une | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : ADOLESCENT | Jeunesse | orientation
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.