Haut-Doubs : Un projet inter-lycées qui se concrétise

Haut-Doubs : Un projet inter-lycées qui se concrétise

Le télescope, fabriqué par des lycéens pontissaliens et des apprentis mortuaciens, prend petit à petit forme. Ce vendredi, les jeunes et leurs enseignants viennent de finaliser la partie mécanique du projet. A la rentrée, les jeunes du lycée Xavier Marmier s’attarderont sur le pilotage de l’appareil. Une partie qui demandera encore de longues heures de travail et de réflexion.

La genèse du projet remonte à l’année 2012. Cette année là, le club astronomique du lycée Xavier Marmier parvient à se procurer, à moindre frais, une énorme lentille. Ce premier élément lance alors le projet, qui sera encadré par une équipe d’enseignants passionnés, qui intervient sur plusieurs établissements scolaires. Car au-delà de son contenu très intéressant, cette initiative scientifique a permis de tisser du lien entre deux lycées pontissaliens et un centre de formation du Haut-Doubs. Les jeunes du club astro et de seconde, option sciences de l’ingénieur, de Xavier Marmier ont découvert le fonctionnement d’un télescope et s’en sont inspirés pour leur réalisation. A Toussaint Louverture, les lycéens ont travaillé sur la réalisation de l’armature en bois qui a accueilli la lentille et soutiendra l’appareil, tout en assurant ses déplacements et ses rotations. Au Greta du Lycée Edgar Faure de Morteau, les stagiaires ont usiné les différentes pièces métalliques qui concourront à la motorisation du télescope. Pour les enseignants, « cette synergie » est importante. « Elle a permis de faire cohabiter des jeunes issus d’horizons différents». « Deux mondes qui ne se rencontrent jamais » regrettent les professeurs.

Le pilotage du télescope

Maintenant que le télescope dispose d’un très bon support et que sa lentille principale est positionnée, il va falloir trouver la meilleure technologie pour programmer l’appareil afin qu’il s’oriente facilement et précisément vers un point désiré et qu’il puisse également suivre le mouvement des étoiles sans intervention humaine. La réflexion va consister à trouver les moyens techniques qui permettront le transfert des données scientifiques d’une étoile (ses cordonnées GPS en quelque sorte), à partir d’un logiciel spécifique, pour pouvoir l’explorer.. L’équipe enseignante réfléchit d’ores et déjà à l’organisation de cette prochaine étape. Le nouveau chantier sera abordé à la rentrée de septembre avec une classe de seconde ou de première.

Le reportage de la rédaction
Created : vendredi 12 juin 2015 14:50 Categories : Actualités locales | Education | Jeunesse | A la une | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : education | Jeunesse | pontarlier Lycée Xavier Marmier
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.