Les fakes news, le nouveau virus « de seconde ligne »

Une étude américaine récente révèle que ce sont les plus âgés, dont l’addiction à internet est plus récente, qui sont les plus enclins à diffuser « la fausse nouvelle »

Les fakes news, le nouveau virus « de seconde ligne »

Ceux-ci ne sont pas mortels, mais au rang de l’opportunité, ils tiennent le haut du classement. Les fakes news, autrement dit « les fausses nouvelles » commencent à polluer notre quotidien.

Au niveau régional, nous ne sommes pas épargnés, à tel point que nos voisins suisses eux, commencent à se mettre en ordre de marche pour combattre ce virus de seconde ligne. En tête de pont, un nouveau site, coronafraud.ch https://www.coronafraud.ch/fr/index.php , qui recense les fraudes en tout genre. De la vente de masques périmés aux cyberattaques, des faux décontamineurs aux faux médecins, c’est dire l’imagination des fraudeurs. La confédération helvétique en appelle donc au civisme et aux signalements. De l’autre côté de la région, chez nous, dans le Doubs et le Jura, il n’est pas rare d’entendre un parent, un ami, relayer l’information du moment, par exemple ce que va dire le Président Macron 24 heures avant son intervention, le sait-il lui-même.

Sur ce terrain, on pourrait penser les plus jeunes sensibles aux fausses informations, parce qu’ils sont eux même noyés dans un monde connecté et inondé de vidéos toutes autant divertissantes que montées de toute pièce, il n’en est rien. Une étude américaine récente révèle que ce sont les plus âgés, dont l’addiction à internet est plus récente, qui sont les plus enclins à diffuser « la fausse nouvelle » à leur entourage. Voilà qui doit plus que jamais, renforcer les liens intergénérationnels en cette période de confinement.

Created : samedi 28 mars 2020 11:02 Categories : Faits Divers | Actualités locales | Société | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Faits divers | société
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.