Besançon : « Les animaux ne sont pas des peluches »

« Il n’est pas rare que cet acte impulsif se transforme en abandon » expliquent les militants.

Besançon : « Les animaux ne sont pas des peluches »
Mobilisation devant Micropolis

Ce samedi après-midi, à Besançon, des bénévoles de l’association Humanimo ont manifesté devant Micropolis à l’occasion du salon du chiot, qui s’y tient tout au long de ce week-end. A travers cette mobilisation, les organisateurs entendent dénoncer les conditions d’élevage de ces animaux et leur accueil au salon et interpeller le public sur la réflexion qui doit être menée avant de concrétiser un tel achat. « Les animaux ne sont pas des marchandises et un objet de mode. Nous voulons que l’animal retrouve sa place naturelle » explique l’un des militants présents.

Et de poursuivre : « ces chiens de race sont souvent issus d’élevages intensifs. On déplore beaucoup de décès. Micropolis n’est pas l’endroit où l’on devrait pouvoir acheter des chiens » explique-t-il. Les manifestants insistent sur le fait « qu’acheter un animal doit être un acte réfléchi. C’est compliqué d’en accueillir un. Il y a assez d’animaux qui sont en train de souffrir à La SPA ». Et de conclure : « Il n’est pas rare que cet acte impulsif se transforme en abandon ». D’où le signal d’alarme tiré ce samedi après-midi à Besançon.

Un militant de l'association Humanimo
Created : samedi 25 janvier 2020 17:12 Categories : Actualités locales | Société | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : animaux | société
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.