Besançon / Covid-19 : Sensibiliser les plus fragiles aux gestes de protection

Les intervenants trouvent les participants relativement inquiets quant à la façon d’apprécier la situation actuelle et la bonne attitude à adopter.

Besançon / Covid-19 : Sensibiliser les plus fragiles aux gestes de protection
L'opération se déroulera tout au long de cette semaine

Dans le cadre des actions qu’il mène auprès des familles les plus en difficulté à Besançon, le Centre Communal d’Action Sociale de la Ville, en partenariat avec le service hygiène santé, mène tout au long de cette semaine, à l’espace associatif, rue du professeur Haag, une opération de sensibilisation aux bons gestes à adopter durant cette crise sanitaire.

C’est ainsi qu’en même temps qu’elles viennent chercher leur aide alimentaire, les familles se voient dispenser de bons conseils pour mieux se protéger et obtenir des documents et produits indispensables pour reproduire ces bons comportements à la maison. Toute la famille est concernée, des aînés aux plus petits, mais les enfants ont droit à une animation bien ciblée, permettant d’aborder plus spécifiquement le lavage des mains.

Des familles inquiètes

Dans leur ensemble, les adultes sont satisfaits de pouvoir bénéficier de cette piqûre de rappel. A l’image de Vincent, les intervenants trouvent les participants relativement inquiets quant à la façon d’apprécier la situation actuelle et la bonne attitude à adopter. « Noyées dans une masse d’informations, parfois confuses et contradictoires, les familles se sentent perdues » commente le jeune interne.

Des protections onéreuses

Consciente que ces protections indispensables représentent un coût dans le budget des familles concernées, la Ville de Besançon réfléchit à la manière dont elle pourrait les aider davantage. Anne Vignot explique que 1400 familles bisontines ne peuvent pas à ce jour bénéficier des aides de l’état en la matière. « Une solution doit être trouvée ». « Il est de notre devoir d’accompagner celles et ceux qui ne peuvent pas accéder au dispositif de l’état » conclut Anne Vignot.

Mme Proussier du CCAS de Besançon. Vincent, interne en médecine.
Created : mardi 11 août 2020 13:49 Categories : Actualités locales | Social | Santé | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : santé | social
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.